Forum sous-régional de l’association ADDAD : les aides ménagères veulent se faire entendre

18 avril 2018, par Administrator

Par Malijet - Date : 17 Avril 2018

L’Association pour la défense des droits des aides ménagères (ADDAD) a organisé un forum qui a eu lieu du 12 au 13 avril 2018 à la Cité des enfants de Bamako avec comme thème : « La migration des jeunes filles rurales et les instruments juridiques et réglementaires ». La cérémonie de clôture était présidée par Mme Sow N’Deye Diop, Directrice nationale de la promotion de la femme, accompagnée par la présidente de l’ADDAD, Sitan Fofana, en présence de nombreuses hautes personnalités.

L’objectif de ce forum était de contribuer à la protection et au respect des droits des enfants en général, des filles migrantes et aide-ménagères en particulier dans l’espace Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

L’Association pour la défense des droits des aide-ménagères ADDAD est une organisation créée en 2012 par les aide-ménagères du Mali afin d’améliorer leurs conditions de vie, de travail et de mieux les protéger le long de leurs parcours migratoires. L’ADDAD est aujourd’hui présente dans cinq (5) pays de la sous-région (Mali, Burkina, Togo, Bénin et Côte d’Ivoire). L’ADDAD Mali compte aujourd’hui 800 filles migrantes domestiques et elle a pour slogan : « nous aussi, nous avons des droits ! ».

A noter qu’à part la Guinée Conakry, le Mali ainsi que d’autres pays de la Cédéao n’ont pas encore ratifié la convention 189 de l’Organisation internationale du travail relative à un travail décent aux travailleurs domestiques et qui favorise le respect intégral des droits des filles migrantes, travailleuses, domestiques.

Rappelons que les participantes sont venues de divers horizons tels que le Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Togo. Au total, 400 aide-ménagères et domestiques ont pris part au forum de Bamako.

Selon Sitan Fofana, présidente de ladite association, l’objectif de cette rencontre est de promouvoir la protection et de veiller au respect des droits des enfants en général, des filles migrantes et aide-ménagères en particulier dans l’espace Cédéao. Et d’ajouter que l’ADDAD-Mali regrette le non-respect des droits des aide-ménagères, malgré l’existence des instruments juridiques nationaux et internationaux.

A l’issue de deux jours de travaux à Bamako, les associations pour la défense des droits des aide-ménagères ont formulé des recommandations, à l’endroit des autorités mais aussi des parents. Entre autres recommandations, on peut citer : la poursuite par les Etats de la lutte pour la ratification de la convention 189 de l’OIT ; le développement du milieu rural en le dotant d’infrastructures notamment sociales comme des cadres d’insertion sociaux économiques ; sécuriser et garantir un accès durable aux filles et femmes sur les terres ; lutter contre la déscolarisation des jeunes filles ; arrêter toute forme de stigmatisations à l’endroit des aides ménagères spécifiquement les filles mères en permettant de mieux s’occuper de leur enfant ; mettre en place des systèmes d’accompagnement et d’assistance spécifiquement aux filles mères.

Gaoussou Kanté - Source Malijet

Laureate Prix fondation Stars

Agenda
Troisième édition du forum sous régional des aide-ménagères des ADDAD
Lieu :

Bingerville - Côte d’Ivoire

8 Mars : les ADDAD celebrent la Journée internationale des femmes
Lieu :

Mali, Burkina, Bénin, Guinée, Togo

Facebook
Twitter
  • Cras justo odio
  • Dapibus ac facilisis in
Partennaires
Pays
Liens utiles
Contact

Secrétariat
Quartier NIAMAKORO
Rue :173 ; Porte :146
BPE 17 98 Bamako - Mali
Tel : +223 63 36 41 30 / 20 72 42 54
Email :

Design : Mconcept