Causerie et debat avec les aide-Ménagères 10 septembre 2019 au centre de l’ADDAD Mali

11 septembre 2019, par Aicha

L’objectif était de parler de l’ADDAD, des raisons de la migration et des domaines d’applications de l’ADDAD.

Avant le début de l’exposé la modératrice a présenté la délégation Guinéenne et a demandée à ce que les filles se présente chacune.

A cet effet, elle a expliqué les raisons qui poussent souvent les jeunes filles à migrer et les difficultés qu’elles rencontrent dans les grandes villes comme Bamako.
Dans son exposé elle a raconté que beaucoup sont celles qui viennent dans les grandes villes pendant qu’elles n’ont même pas ou abriter avec sécurisée, donc face à ça elles sont contraintes d’accepter les lois de la rue, de se soumettre aux existences des employeurs et par conséquent elles sont violées, violentées, négligées et marginalisées.

Donc elle invite ces filles migrantes à aider la structure qui les protège et défend leurs droits à mener la lutte ensemble. Cette structure qui est ADDAD Mali (association de défense des droits des aides ménagères et domestiques).
La modératrice à apprit aux nouvelles la prononciation de l’ADDAD Mali et la création dans la langue nationale qui est le BAMBARA.
Elle a expliqué que l’ADDAD a été créée en 2009 par les aides ménagères pour la défense de leurs droits.

Elle a expliqué que cette association se trouve dans plusieurs pays et que la lutte est entrain d’être menée pour qu’elle soit dans les autres pays.
Après un long temps d’exposé une mise en scène a été faite.
Ce théâtre a décrit les obstacles auxquels font face les employeurs et les aides ménagères.

Il s’agissait d’une aide-ménagère placée dans un foyer pour travailler, qui sera admirer par le patron et tombe enceinte de lui, une situation qui va créer problème entre la femme et son mari et enfin de compte l’homme décide de prendre l’aide-ménagère comme seconde femme parce cette aide-Ménagère faisait tout ce que sa femme était censée faire au foyer.
Dans la seconde mise en scène il était question de parler aussi de certaines difficultés que les aides ménagères rencontres.

Il s’agissait d’une fille migrante venu du village pour la recherche de l’emploi en ville, qui est payée à une somme maudite, mal traité, travail dure 24H /24H et subit toute sorte de violence physique et psychologique. L’aide-ménagère, vu ses souffrances, elle alla porter plainte auprès de l’ADDAD et en fin de compte la patronne fut escortée devant les autorités pour qu’elle soit sanctionnée à la hauteur des faute.
Après les mises en scènes la seconde modératrice a passé à l’explication des interdits des aides ménagères à savoir :
Ne jamais répondre mal à son employé ;
Ne jamais voler ;
Ne jamais se promener ;
Ne jamais négliger ses devoirs ;
Et respecter nos employer.
Avant la fin de séance de causerie, la présidente de l’ADDAD Guinée a encouragée les filles migrantes et les exhortées au travail.
A la fin de l’échange d’expérience entre les filles migrantes et les modératrices une chanson a été chantée pour la clôture qui veut dire : espoir …..Nous somme à la recherche d’un espoir, aidé nous, nous avons fait le tour du monde pour chercher un abri mais en fin de compte nous avons trouvé l’ADDAD qui est et continue de nous protéger contre le mauvais sort qui nous ont été destinés par nos employeurs : les maltraitances, les abus de pouvoir, les injures graves…

Nous aussi nous avons des droits !

Laureate Prix fondation Stars

Agenda
Troisième édition du forum sous régional des aide-ménagères des ADDAD
Lieu :

Bingerville - Côte d’Ivoire

8 Mars : les ADDAD celebrent la Journée internationale des femmes
Lieu :

Mali, Burkina, Bénin, Guinée, Togo

Facebook
Twitter
  • Cras justo odio
  • Dapibus ac facilisis in
Partennaires
Pays
Liens utiles
Contact

Secrétariat
Quartier NIAMAKORO
Rue :173 ; Porte :146
BPE 17 98 Bamako - Mali
Tel : +223 63 36 41 30 / 20 72 42 54
Email :

Design : Mconcept